#01 Quelques étapes clés pour des devoirs en toute sérénité !

Faire un break avant de commencer !

En premier lieu, il est indispensable de marquer une vraie rupture après le retour de l’école. Les enfants ont besoin de décrocher : goûter, activités, discussions, jeux…. Il faut généralement une pause de (minimum) 45 minutes pour une transition profitable.

Evitez de l’accueillir en lui parlant de son interro de math ou en lui demandant comment s’est passée sa journée. Il en parlera ( ou pas ) de lui-même plus tard…

 

Installer un rituel « devoirs » 

Faire ses devoirs est une activité qui génère souvent du stress. Un moyen très efficace de rassurer un enfant est d’installer des routines qui auront comme vertu de le sécuriser et donc de lui donner confiance.

Essayer au maximum de faire ses devoirs selon un rythme établi va aider votre enfant à se fixer des repères et donc à mobiliser plus facilement son attention.

Vous pouvez déjà instaurer des petits "rituels-récré", agréables ludiques et/ou relaxants, avant de commencer les devoirs. En répétant ces gestes ou ces mini-exercices le cerveau de votre enfant sera en meilleure condition pour travailler.

Je vous donnerai dans un prochain article des outils, astuces et petits exercices dans lesquels vous pourrez piocher pour justement favoriser les apprentissages et créer ces petits rituels !

 

L’ambiance et la posture de l’enfant/adolescent

L’ambiance a une influence certaine sur la qualité des apprentissages : luminosité, bruits, température, désordre, odeur, confort, mauvaise humeur, stress….

Chaque enfant aura besoin de sa propre ambiance, à vous de définir avec lui où, quand et comment il se sent le mieux pour attaquer les devoirs.

Peter Gumbel, auteur de l’essai On achève bien les écoliers souligne très justement que "l’idée que poser le cul sur une chaise à des enfants ou adolescents pendants des heures chaque semaine les rends mieux formés est une connerie prodigieuse" ( eh oui ! )

Donc si votre enfant a besoin de s’allonger par terre en grignotant des fruits secs pour réviser son histoire, de s’affaler dans le canap en écoutant de la musique relaxante pour apprendre ses verbes irréguliers, de faire les 100 pas en lançant une petite balle pour réciter sa poésie ou d’apprendre ses tables de multiplications dans son bain …. Laissez-le faire !

 

Baliser la séance des devoirs : durée, matière, organisation, objectifs

Si votre enfant préfère commencer par la poésie, les maths ou l’histoire… faites-lui confiance et laissez-le s’organiser en fonction de ses propres priorités. L’idéal étant d’établir si possible un planning des devoirs de la semaine.

Essayez si possible de retirer tout objet ou document(s) qui ne soient pas en rapport avec la matière travaillée ( téléphone, livre de math si on révise l’histoire, jeux… ) qui pourraient parasiter l’attention et donc la concentration.

Au démarrage, il est important de définir clairement, et pour chaque matière, l’objectif du travail qui va être fait. Veillez à ce qu’il comprenne bien la consigne afin qu’il se mette dans le bon projet. Le sens des mots et du vocabulaire est très important ! 

Pour susciter la motivation de l’enfant et obtenir un travail efficace dans une ambiance sereine, il est nécessaire d’appliquer un temps de travail limité. Cette durée dépend évidemment de l’enfant, de son âge et de sa charge de devoirs mais dans l’idéal la durée quotidienne ne devrait pas excéder 15 à 30 minutes en primaire, 1h au collège et 2h au lycée.... dans l'idéal.....

De plus il a été démontré que des pauses régulières favorisent l’agilité intellectuelle et aident à capter l’attention sur la tâche à effectuer. Donc faire de courtes pauses de 3 à 5 minutes sont recommandées lorsque l’enfant "décroche": bouger, chanter, faire un puzzle ou un dessin qui progressera par exemple au fil des devoirs.

N’hésitez pas à utiliser "la méthode des petits pas" qui consiste à découper l’objectif final en une série de petits objectifs facilement réalisables, apprendre par étape.

Exemple : A lieu d’apprendre tous tes verbes irréguliers en une fois ( Warning warning !!! Gavage de connaissances.... le cerveau risque un court-circuit ) vous pouvez conseiller à votre enfant d’ apprendre 3 verbes par jour.

 

 Rester disponible et bienveillant

Pour favoriser la confiance en soi, l’enfant doit devenir autonome; mais il a aussi besoin de savoir que ses parents peuvent le guider si nécessaire. Aussi, après avoir vérifié qu’il a bien compris la ou les consignes et l’avoir rassuré sur le fait que vous n’êtes pas loin en cas de besoin, n’hésitez pas à vous éloigner petit à petit, en fonction de son âge et de ses difficultés, pour le laisser accomplir son travail seul.

Vérifier toujours le travail effectué et n’hésitez pas à le valoriser, à le complimenter, à l’encourager et à le féliciter de ses efforts. Il en sera d'autant plus motivé! Il est très important de reconnaître ses points forts et ne pas forcément focaliser sur ses points faibles... Votre enfant se sentira soutenu et cela lui donnera confiance en dépit des difficultés éventuelles !

 

 

Et si ça devient vraiment trop compliqué je suis là ;-)